Ma terre guaraní



O mon pays natal, ma terre guaraní,
Paraguay, sur ton sol que j'aime d'etre née
en ce Guayrá, ton coeur, par une matinée
toute mure d'orange et de "lima soutí"!

C'est la qu'ouvrant mon oel, vert comme ta prairie,
tu l'as limpide encor, comblé de ta forêt
enivrante et pesante au coeur comme un secret,
tu l'as a tout jamais empli de reverie,
o ma terre émeraude et pourpre, me voilá!
je n'ai pas oublié, a ton nom je tressaille
un lent regret me point comme un or de sonaille,
lorsque j'entends tirter le seul nom de Guayrá.

Paraguay, tu le sais que tu m'as faite tienne!
Comme tes boeufs marqués au fer rouge tu m'as
aussi marquée au coeur; je porte la pampa
et son inmensité dans mon regard d'indienne.

Je ne suis pas d'ici, terre civilisée!
Quand on a du silence et de la solitude
gouté le lait puissant, le reste est servitude,
et le tapage humain me donne la nausée.

RENÉE CHECA - Sinforiano Buzó Gómez. Índice de la Poesía Paraguaya (3° edición)
pág 296.

Comentarios

Entradas populares de este blog

El ocaso de la causa

Manifiesto en contra de todo

Ayer